Un féminisme musulman, et pouquoi pas ? Les éditions de l’aube - Août 2017

, par Mohammad Bakri


Editeur


Auteurs : Malika HAMIDI
Editeur : Les éditions de l’aube
ISBN : 978-2-8159-2149-7
Nombre de pages : 184
Date de parution : 24/08/2017


Les éditions de l'aube


Dans le monde musulman comme en Occident, les ­féministes dites «  laïques  » et «  musulmanes  » ­s’allient pour trouver des réponses aux problèmes liés au change­ment du statut des femmes : elles réclament une ­égalité entre les genres et s’engagent dans la vie politique, religieuse et culturelle pour faire évoluer les ­mentalités à partir d’un paradigme islamique.

Malika Hamidi raconte ici les fondements théoriques et historiques de ce ­mouvement et sa mise en œuvre actuelle, en s’appuyant tant sur des textes fondateurs que sur des exemples tirés de l’actualité.

Son message est clair : la femme musulmane peut et doit s’engager dans le combat féministe.

En savoir plus sur le site de l’éditeur


Malika HAMIDI est docteure en sociologie de l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), à Paris.

Elle est par ailleurs membre associée au L.A.S.P.A.D ( Université Gaston Berger, Saint Louis du Sénégal) et directrice générale du Think Tank European Muslim Network à Bruxelles. Spécialiste du féminisme musulman en Europe, elle a notamment co-ecrit « Des Féminismes islamiques" (La Fabrique , 2012) .

Malika Hamidi est une experte reconnue des institutions européennes et participe régulièrement à des séminaires sur les enjeux de la presence musulmane en Europe. Elle est certes active au niveau académique, mais son travail de terrain auprès des communautés musulmanes reste non négligeable.

Malika Hamidi a été élue comme l’une des Nouveaux Leaders de Demain par le Forum de Crans Montana ( 2013-2016). Elle avait également été nominée parmi les finalistes du European Muslim Women of Influence (2010) ainsi que pour l’Award 2012 de l’hebdomadaire Inspiring Europe soutenu par la Commission Européenne

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)