Taysir Batniji : la Palestine à Arles. Jusqu’au 23 septembre 2018

Dans le travail de Taysir Batniji, artiste palestinien né à Gaza peu avant la guerre de 1967 et l’occupation israélienne, l’impermanence et l’itinérance, contraintes ou choisies, vécues seul ou à plusieurs, sont un prérequis à la liberté. Au confort et à l’immuabilité du home (sweet home), Taysir Batniji, s’attachant à élaborer une oeuvre en perpétuel devenir, oppose le mobil-home. Ainsi le projet central de l’exposition proposée à Arles, Home Away From Home, a été réalisé en 2017 dans le cadre de Immersion, une commande photographique franco-américaine, programme de soutien à la photographie contemporaine créé par la Fondation d’entreprise Hermès en alliance avec l’Aperture Foundation.

En savoir plus sur le site des Rencontres d’Arles

Les Rencontres de la photographie d’Arles

Festival estival annuel de photographie fondé en 1970, Les Rencontres d’Arles ont acquis une réputation internationale en proposant chaque été une radiographie annuelle de la création photographique contemporaine.
Près d’une quarantaine d’expositions y sont présentées chaque année dans une vingtaine de lieux patrimoniaux de la ville d’Arles, et font l’objet d’une scénographie unique.

Lire également l’article de Juliette Bouveresse, publié sur le site Onorient :
Taysir Batniji : Le visage fragmenté de la Palestine à Arles

Et l’article de Mathilde Rouxel publié sur le site Les clés du Moyen-Orient :
La photographie en résistance aux Rencontres d’Arles 2018

Lien : Les Rencontres de la photographie d’Arles

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)