Sélection officielle de l’édition 2018 du Prix de la littérature arabe de l’IMA

Créé en 2013 par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe, le Prix de la Littérature arabe est décerné à un écrivain, ressortissant d’un pays membre de la Ligue Arabe et auteur d’un ouvrage publié – roman, recueil de nouvelles ou de poèmes –, écrit en français ou traduit de l’arabe vers le français. Seule récompense française distinguant la création littéraire arabe, ce Prix est doté d’un montant de 10 000 euros.

Pour la sélection officielle de l’édition 2018, sept titres, publié entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018, ont été retenus par le comité de lecture et seront soumis au Jury :

  1. Nos Richesses , de Kaouther Adimi (Seuil) ;
  2. L’Ombre du soleil , de Taleb Alrefai (Actes Sud) ;
  3. Un Jeune Homme en colère , de Salim Bachi (Gallimard) ;
  4. La Minette de Sikirida , de Rachid El-Daïf (Actes Sud) ;
  5. Les Femmes de Karantina , de Nael Eltoukhy (Actes Sud) ;
  6. La Ville gagne toujours , d’Omar Robert Hamilton (Gallimard) ;
  7. Des Ailes au loin , de Jadd Hilal (Elyzad).

Le jury se réunira à l’automne sous la présidence de Pierre Leroy, Co-gérant de Lagardère SCA, pour délibérer et désigner le (ou la) lauréat(e) de la nouvelle édition du Prix de la littérature arabe. Celui-ci sera annoncé et remis à l’Institut du monde arabe (IMA) à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera le 24 octobre 2018, en présence de Jack Lang, Président de l’IMA.

Les autres éditions du Prix de la littérature arabe

Lien : Sur le site de l’IMA

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)