Institut de Monde arabe

Qantara n° 89 - Automne 2013 - Dossier central : « Les années Nasser. Une histoire du panarabisme » قنطرة - منشورات معهد العالم العربي في باريس

, par Mohammad Bakri


Ce numéro 89 de Qantara , Magazine trimestriel des Cultures Arabes et Méditerranéennes de l’Institut du Monde arabe à Paris, a pour dossier central « Les années Nasser. Une histoire du panarabisme ».

Plongez dans l’histoire du nationalisme arabe. Sur la place Tahrir au Caire, de grandes photographies de Nasser sont apparues ces derniers mois. Les jeunes qui arborent sa photo ne savent sans doute pas grand chose des « années Nasser » et de son héritage politique problématique. Mais tel est le fonctionnement mystérieux des légendes humaines que la nouvelle génération n’en retient aujourd’hui que la figure de sauveur de la Nation égyptienne.

En se portant cinquante ans en arrière pour visiter les trois décennies du nationalisme arabe, appelé aussi panarabisme, Qantara propose des pistes de réflexion sur le passé pour mieux aider à éclairer le présent. L’arabisme a été le socle idéologique des États nés du démantèlement de l’Empire ottoman. Il a été aussi un instrument de lutte à la fois contre les puissances étrangères et les ennemis de l’intérieur. Bien que la mort en ait été maintes fois annoncée, on peut se demander si son legs ne se perpétue pas aujourd’hui dans les mouvements islamistes.

Ailleurs dans le magazine...
Les premières pages du magazine accueillent exceptionnellement plusieurs articles dédiés au grand écrivain Mohammed Dib disparut voici il y a dix ans. Dans les rubriques Page d’Histoire, retrouvez l’Alger des années 30, celle du peintre et sculpteur Louis Benisti, ami d’Albert Camus. L’Invitation au voyage est consacrée à la Sardaigne où, dans certains villages, les façades des maisons sont couvertes de fresques qui racontent la vie de ses bourgs et de ses habitants. Découvrez aussi, dans les pages Arts, une adaptation originale du roman Mon nom est rouge d’Ohran Pamuk, par la compagnie PapierThéâtre ou l’interview de Sandra Aube et Éric Vallet, co-commisaires de l’exposition Lumières de la sagesse qui se tient à l’Institut du monde arabe jusqu’au 5 janvier 2014.

- Lire l’Editorial
- Lire le sommaire
- Dossier central
- Rubrique voyages
- Archives des numéros
- Source de l’information : site de l’Institut du Monde arabe

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)