Histoire - تاريخ

Le processus d’annexion du Sandjak d’Alexandrette Par Basile Khoury, Institut français du Proche-Orient

, par Mohammad Bakri


Institut Français du Proche-Orient (Ifop)


Le Sandjak autonome d’Alexandrette, sous la pression du contexte politique de l’Entre-deux-guerres et de l’offensive kémaliste pour annexer ce territoire syrien, est devenu aujourd’hui la province turque du Hatay. Après un précédent billet sur l’histoire du Sandjak autonome, nous présentons ici les circonstances de son annexion à la Turquie.

Création et organisation du Sandjak

À l’issue de la Première guerre mondiale qui voit la défaite de l’Empire ottoman, les Britanniques et les Français occupent les provinces syriennes en application des accords Sykes-Picot (1916) et les divisent en États placés sous leur mandat. Suite à l’Arrêté du 31 décembre 1921, le général Gouraud, premier haut-commissaire français en Syrie, détache les cazas d’Antioche, d’Alexandrette et de Beylan (qui deviendra Kirik-Khan) de la province d’Alep pour former une entité autonome, le Sandjak d’Alexandrette (Khoury 2012).

Ce Sandjak est doté d’un Conseil administratif chargé d’établir et de voter son budget. Le mandat français y est représenté par le Délégué adjoint du haut-commissaire, chargé du contrôle de l’administration et des dépenses. Son siège est établi à Alexandrette où se trouvent aussi les principaux services publics. À côté du Délégué adjoint du haut-commissaire, trois officiers du Service des renseignements sont affectés aux trois cazas du Sandjak. Le Conseil administratif, placé sous la tutelle de fait des agents du Mandat, supervise une administration locale dirigée par un moutassaref nommé par le président de la République syrienne. La réalité de la décision politique dans le Sandjak appartient donc au mandat.

Très vite, la signature d’un traité d’amitié franco-turc va radicalement modifier les données culturelles et politiques du Sandjak.


Lire la suite en Ligne : http://ifpo.hypotheses.org/5243
Basile Khoury, « Le processus d’annexion du Sandjak d’Alexandrette   », Les Carnets de l’Ifpo. La recherche en train de se faire à l’Institut français du Proche-Orient (Hypotheses.org), 4 juillet 2013.


Basile Khoury est documentaliste au sein de la Médiathèque de l’Ifpo. Titulaire d’un doctorat en histoire ottomane, ses recherches concernent les relations entre le pouvoir ottoman central et ses périphéries.

Page personnelle : http://www.ifporient.org/basile-khoury

Tous les billets de Basile Khoury


Les Carnets de l'Ifpo

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)