Evolutions des moteurs de recherche en ligne

, par Mohammad Bakri


L’Urfist de Paris propose en ligne une étude analysant les évolutions des outils de recherche en ligne sous différents aspects : principes et état des lieux, diversification des contenus, pertinence des réponses et visualisation des résultats.


Aline Bouchard propose une nouvelle contribution, à savoir la mise en ligne d’un support de formation intitulé « Recherche d’informations sur Internet : évolutions des moteurs de recherche » organisé par l’URFIST (Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique) de Paris le 21 juin 2013.


Un état des lieux

Après un rappel historique, statistique et fonctionnel, l’auteure souligne les limites possibles des moteurs de recherche en matière de collecte de données, de compréhension des requêtes et de présentation des résultats pour faire ressortir par la suite les tendances futures visant à personnaliser encore davantage les résultats grâce aux avancées techniques en algorithmique, dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la compréhension du langage naturel. Ces évolutions tiennent également compte des pratiques évolutives des internautes (déclin de la recherche avancée, augmentation des usages mobiles...).


Différents types de recherche

Aline Bouchard distingue quatre grandes catégories : la recherche personnalisée (résultats profilés, géolocalisation, identification à un compte personnel), la recherche sociale (collective, « friend-filtered » ou collaborative), la recherche en temps réel et la recherche inversée (recherche par image fixe ou mobile, recherche vocale). Contre la personnalisation des résultats notamment, s’expriment des réserves de bon nombre d’internautes selon plusieurs études, d’où le souhait de certains usagers de se tourner vers des solutions techniques d’effacement des données personnelles et navigationnelles ou vers des outils garantissant une protection de la vie privée comme Ixquick ou DuckDuckGo. Les outils de recherche sociale peuvent également aider les internautes à s’affranchir des moteurs traditionnels même si l’auteure évoque des limites inhérentes à ce type de stratégie (bulle de filtres, résultats pertinents moindres).


Des réponses pertinentes et des résultats graphiques

Dans un premier temps Aline Bouchard divise à nouveau son propose en quatre parties : la recherche sémantique, les moteurs de réponses, la recherche anticipatoire, la recherche conversationnelle. Elle étudie plus particulièrement le fonctionnement de DuckDuckGo et de Google Knowledge Graph tout en n’oubliant pas de citer quelques outils (très) spécialisés comme Symbolab, outil dédié à la recherche d’équations mathématiques, et aussi de développer la notion de « web sémantique ».

Face à la présentation linéaire des résultats de recherche se développent des alternatives logicielles offrant une interface plus graphique : moteurs linéaires (Qwant, Jawoco, Cluuz, Soovle), moteurs (carto)graphiques (Touch Graph, Instagrok), moteurs à clusters (Yippy, Carrot), moteurs visuels (ManagedQ, RedZ), moteurs multimedia (Oamos).

La présente étude offre un panorama très complet des outils actuels et des tendances en matière de recherche en ligne. Ce document publié sous licence CC est consultable gratuitement via Slideshare mais il est également possible de le télécharger au format PDF avec les commentaires mais aussi de visualiser les principaux outils présentés sur une carte heuristique publiée sur la plateforme Mindmeister.


- Consulter la publication en ligne : URFIST de Paris
- Présentation disponible sur Slideshare (+ présence de commentaires) - version pptx
- Téléchargement de la présentation avec les commentaires - version pdf
- Sur cette page, découvrez l’essentiel des outils sur une carte heuristique Mindmeister
- Source de l’information : Sites éduscol et Urfist Paris
- En savoir plus sur l’Urfist Paris


Illustration : page 1 du diaporama

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)