« Chahiyyan Kafiraq », Écrire comme on jetterait une bouteille à la mer...

« Chahiyyan Kafiraq » est le dernier roman d’Ahlam Mosteghanemi, souveraine de la vente des livres dans le monde arabe. Une nouvelle onde de choc qui fascine les lecteurs.

Un art incroyable pour les succès en librairie ou un engouement inexplicable du public ? Dans les annales des ventes du livre dans le monde arabe, le verdict est clair : il y a elle, et puis les autres… Ses livres se vendent à des centaines de milliers d’exemplaires et les autres, tout best sellers qu’ils soient, atteignent à peine quelques milliers… Même avec son plus récent opus, Chahiyyan Kafiraq (Allègre séparation, 251 pages, Antoine Hachette) on peut déjà dire que la Mosteghanemi, diva du livre arabe, a frappé un grand coup, et ce firaq, cette séparation pour se lester des contraintes de l’amour, a tout de l’allégresse, puisque les chiffres de vente grimpent comme du mercure…

Edgar DAVIDIAN | OLJ
31/12/2018

L’Orient-Le Jour est le seul quotidien libanais d’expression française, né le 15 juin 1971 de la fusion de deux journaux, L’Orient (fondé à Beyrouth en 1924) et Le Jour (fondé à Beyrouth en 1934)... Lire la suite, cliquer ici.

Lien : L’article sur le site de l’Orient-Le-Jour

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)