Actualités culturelles

Retrouvez dans cette rubrique toute l’actualité culturelle : rencontres, colloques, expositions, festivals, salons, etc.

À la une Une

Les articles RSS

  • لا مكان للإناث في مونديال 2018 لكرة القدم

    , بقلم محمد بكري

    يحمل السجال الدائر في “تويتر” تحت عنوان نصائح للفتيات قبيل انطلاق مباريات كأس العالم الاسبوع المقبل، أبعاداً تجعله يتخطى الطرفة والاستظراف، إذ انه يقع في إطار اشكالية لطالما رافقت الرياضة الاكثر شعبية ومتابعة عبر العالم، وهي النظرة الذكورية للفتيات اللواتي يبدين حماسة تجاه كرة القدم، سواء أكنّ لاعبات أو مشجعات أو متابعات، وهو ما شكّل موضوعاً انطلق الجدال حوله منذ سنوات طويلة، كونه كان ولا يزال يُمثل حالة إشكالية منتشرة في كثير من البلدان العربية والعالم.

  • Festival d’Avignon 2018

    , par Mohammad Bakri

    Fondé en 1947 par l’homme de scène Jean Vilar, le Festival d’Avignon est devenu au fil des ans le plus grand festival consacré au spectacle vivant en France, et l’un des plus grands dans le monde. Le festival d’Avignon se déroule tous les ans au mois de juillet et prend place dans des lieux aussi magnifiques que chargés d’histoire : la Cour du Palais des Papes, l’Opéra du Grand Avignon, la Carrière de Boulbon, Cloître des Carmes et le Cloître des Célestins...

  • Fête de la Musique - Edition 2018

    , par Mohammad Bakri

    La Fête de la Musique a été fixée à une date unique et symbolique, le 21 juin, jour du solstice d’été. Grande manifestation populaire gratuite et ouverte à tous les musiciens.

  • 6ème Rencontres de la Halqa

    , par Mohammad Bakri

    Répondant à l’objectif de l’association, ces journées ont pour but principal de favoriser les échanges entre les jeunes chercheurs, par-delà les barrières disciplinaires, géographiques ou chronologiques de leurs sujets de recherche.

  • Festival Ciné-Palestine (FCP) 2018

    , par Mohammad Bakri

    Le projet du FCP est porté par l’association du Festival du film palestinien à Paris, qui est la structure morale qui coordonne le projet, sur le plan des contenus artistiques, des partenariats et des modes de financements. Il est mis en place par un comité d’organisation, constitué en majorité de personnes bénévoles, ayant un intérêt pour le cinéma palestinien et des compétences dans le développement d’une telle initiative.

  • Festival des cinémas arabes à Paris 2018

    , par Mohammad Bakri

    Avec le Festival des cinémas arabes, voici le cinéma remis à l’honneur à l’IMA, douze ans après la dernière Biennale des cinémas arabes à Paris (1992-2006) qui lui avait valu de devenir une référence mondiale en matière de 7e art. Un nouveau cycle s’ouvre donc avec cette édition pleine de promesses. Au programme, plus de soixante-dix films, fictions et documentaires, courts et longs, tous produits en 2017 et 2018.

  • Exposition « Photographier l’exil »

    , par Mohammad Bakri

    Photographier l’exil n’est pas un acte anodin. Nous savons combien il est impossible de garder le silence devant l’ampleur du phénomène migratoire vers l’Europe. Les images qui nous arrivent sont fortes, dures, nombreuses. Des corps qui se ressemblent. Des corps morts. Une détresse et une misère aux portes de l’Europe – une détresse et une misère aux portes de nos maisons. Impossible de rester impassible et de se taire, mais comment faire ?

  • Colloque international - Sociétés sécularisées aux défis des fondamentalismes religieux

    , par Mohammad Bakri

    L’objectif de ce colloque est de permettre à des auteurs de plusieurs disciplines des sciences humaines et sociales de faire état de leur recherche et de leur réflexion en mettant en relief la façon dont les groupes et mouvements qu’ils étudient font irruption, s’inscrivent et interagissent avec et dans les sphères politiques, économiques, juridiques, éducatives, académiques, etc.

  • La Nuit européenne des musées 2018

    , par Mohammad Bakri

    Le samedi 19 mai 2018 se déroulera la 14e édition de la Nuit européenne des musées. Chaque année, la Nuit européenne des musées est l’occasion de profiter d’animations inédites et spectaculaires. Depuis 2013, le projet pédagogique « La classe, l’œuvre ! » invite les établissements scolaires et les musées à se rapprocher autour d’une œuvre. Les élèves l’étudient en classe et se l’approprient en réalisant des productions...

  • L’Orient derrière soi, André Tubeuf

    , par Mohammad Bakri

    Qui n’a rêvé l’Orient devant soi, au bout de son désir ? Le jeune André, né à Smyrne de parents français, a connu cet Orient pluriel et chatoyant, grandissant entre la Turquie, la Syrie et le Liban, au gré des affectations professionnelles paternelles et des alliances familiales : la mer Noire, Stamboul, Alep, Beyrouth comme autant d’étapes d’une irrésistible expulsion. À la fois gosse d’ici et Français de l’étranger, André “s’incorpore” du mieux qu’il peut…

Agenda

  • À l’initiative de l’Institut du monde arabe, plusieurs théâtres se sont unis pour programmer ensemble le premier festival de danse arabe à Paris.

    Institut du monde arabe
    1, rue des Fossés Saint-Bernard - Place Mohammed V - 75236 PARIS CEDEX 05 - Informations : + 33 (0)1 40 51 38 38

  • Focus « Flamenco », « Création au féminin », « Exil », « Humour »… Découvrez dès à présent le programme des spectacles janvier - juin 2018 de l’Institut du monde arabe. De la diversité et de l’audace, plus que jamais !
    Informations pratiques

    Institut du monde arabe
    1, rue des Fossés Saint-Bernard - Place Mohammed V - 75236 PARIS CEDEX 05 - Informations : + 33 (0)1 40 51 38 38

  • Avec le Festival des cinémas arabes, voici le cinéma remis à l’honneur à l’IMA, douze ans après la dernière Biennale des cinémas arabes à Paris.

    Institut du monde arabe
    1, rue des Fossés Saint-Bernard - Place Mohammed V - 75236 PARIS CEDEX 05 - Informations : + 33 (0)1 40 51 38 38

  • Fondé en 1947 par l’homme de scène Jean Vilar, le Festival d’Avignon est devenu au fil des ans le plus grand festival consacré au spectacle vivant en France, et l’un des plus grands dans le monde.

    Ville d’Avignon - France

Agenda complet

Brèves

  • Sélection officielle de l’édition 2018 du Prix de la littérature arabe de l’IMA

    Créé en 2013 par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe, le Prix de la Littérature arabe est décerné à un écrivain, ressortissant d’un pays membre de la Ligue Arabe et auteur d’un ouvrage publié – roman, recueil de nouvelles ou de poèmes –, écrit en français ou traduit de l’arabe vers le français. Seule récompense française distinguant la création littéraire arabe, ce Prix est doté d’un montant de 10 000 euros.

    Pour la sélection officielle de l’édition 2018, sept titres, publié entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018, ont été retenus par le comité de lecture et seront soumis au Jury :

    1. Nos Richesses , de Kaouther Adimi (Seuil) ;
    2. L’Ombre du soleil , de Taleb Alrefai (Actes Sud) ;
    3. Un Jeune Homme en colère , de Salim Bachi (Gallimard) ;
    4. La Minette de Sikirida , de Rachid El-Daïf (Actes Sud) ;
    5. Les Femmes de Karantina , de Nael Eltoukhy (Actes Sud) ;
    6. La Ville gagne toujours , d’Omar Robert Hamilton (Gallimard) ;
    7. Des Ailes au loin , de Jadd Hilal (Elyzad).

    Le jury se réunira à l’automne sous la présidence de Pierre Leroy, Co-gérant de Lagardère SCA, pour délibérer et désigner le (ou la) lauréat(e) de la nouvelle édition du Prix de la littérature arabe. Celui-ci sera annoncé et remis à l’Institut du monde arabe (IMA) à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera le 24 octobre 2018, en présence de Jack Lang, Président de l’IMA.

    Les autres éditions du Prix de la littérature arabe

    Sur le site de l’IMA

  • Le livre et l’édition en langue arabe se portent mal au Liban : un marché nain par rapport au vrai potentiel...

    L’édition en langue arabe au Liban : un marché nain par rapport au vrai potentiel...

    Une démographie arabe qui se chiffre à plus de 375 millions de personnes mais le livre et l’édition en langue arabe se portent mal. Problèmes sociaux ou éditoriaux ?

    Comment se porte l’édition en langue arabe au Liban ? Une tournée s’impose dans l’univers de l’écrit sur papier, mais aussi du digital et de l’électronique, qui effacent tout sur leur passage comme une lame de fond...

    Première rencontre avec Racha al-Ameer, auteure de trois ouvrages en arabes, romans et essais – Yawm el-din (Confessions d’un imam), Petit Pays, al-Hamza – et directrice de Dar al-Jadid, fondé en 1990. Sans tergiverser, elle entre dans le vif du sujet et avance des chiffres effrayants : « On publiait autrefois, en 1992-1993, plus de 50 ouvrages par année, tandis que maintenant il n’y en an plus que cinq ! Et dans nos succès, je cite Khalil Ramez Sarkis et Mahmoud Darwich (dont la plaquette de poésie s’était vendue à 10 000 exemplaires)… ». Pour cette éditrice, il est clair qu’on ne fait pas d’argent dans ce métier, à moins d’être dans l’éducation et dans les fournitures et impressions scolaires et universitaires. Elle affirme qu’il faut plus d’un demi-siècle de présence sur le marché « pour que cela donne un résultat ». Concernant les prix des ouvrages, elle note qu’un « livre vendu à Beyrouth entre dix ou douze dollars, c’est déjà cher pour le public. Et pour les pays arabes, deux dollars, c’est encore cher » !

    L’aricle sur le site de L’Orient-Le Jour

  • «جزيرة كامينو» رواية للكاتب الأميركي جون غريشام في ترجمة عربية لغيلدا عساف صادرة حديثاً عن الدار العربية للعلوم - ناشرون


    جريدة الحياة


    18 يونيو 2018
    جريدة الحياة
    الدار العربية للعلوم- ناشرون - 11 مايو 2018


    «جزيرة كامينو» رواية أميركية


    رواية من تأليف الكاتب الأميركي جون غريشام صدرت في ترجمة عربية أنجزتها غيلدا عساف عن الدار العربية للعلوم- ناشرون.

    تقرر عصابة محترفة سرقة مخطوطات قيمة من مكتبة فايرسون التابعة لجامعة برينستون، مخطوطات لا تقدر بثمن مادياً ومعنوياً. تنجح عملية السرقة، ولكن لا السارق يهنأ بسرقته، ولا الضحية يستكين في بحثه عن مسروقاته. من جهة أخرى، نكتشف أن لبروس كابل صاحب المكتبة الشهير في جزيرة كامينو، والذي يجني أموالاً طائلة من عمله الشريف في بيع الكتب تجارة قذرة تجري في الخفاء.

    أما ميرسو الأستاذة الجامعية والروائية التي تجد نفسها فجأة بلا عمل، وملاحقة من الدائنين، فيضع القدر في طريقها امرأة أنيقة وغامضة، تعمل لصالح شركة أكثر غموضاً، تقدم لميرسو عرضاً مالياً سخياً لا يُرفض يقودها إلى الدائرة الضيقة لبروس كابل، فتتعرف وتُعرّف القارئ إلى حياته المليئة بالتناقضات.

    جون غريشام بأسلوبه الأنيق جداً، وحبكته الأكثر أناقة وتشويقاً، سيقود عبر رواية «جزيرة كامينو» هذه، عشاق التشويق والكلاسيكية في آن إلى ذرى من الدهشة والمتعة لم يحظوا بها من قبل.

    جريدة الحياة

    “الحياة” صحيفة يومية سياسية عربية دولية مستقلة. هكذا اختارها مؤسسها كامل مروة منذ صدور عددها الأول في بيروت 28 كانون الثاني (يناير) 1946، (25 صفر 1365هـ). وهو الخط الذي أكده ناشرها مذ عاودت صدورها عام 1988.

    عن موقع جريدة الحياة

  • L’Olympic Club de Bagdad : un symbole historique de l’Irak indépendant menacé

    L’Olympic Club de Bagdad, Place Antar, se situe à l’entrée du quartier Adhamiya. C’est à la fois le tout premier complexe sportif moderne bâti en Irak et l’un des premiers programmes publics dessinés sous la supervision d’Ahmad Mukhtar Ibrahim. Celui-ci, premier Irakien à avoir obtenu son diplôme d’architecte en Europe, avait surtout été le premier Irakien nommé Architecte du Gouvernement, un poste occupé avant lui par des Britanniques, sans interruption depuis 1920. L’Olympic Club de Bagdad constitue donc l’un des symboles phares de l’Irak moderne et indépendant. Il est donc important non seulement de le préserver mais même de le restaurer dans son état d’origine. Or un projet de restructuration menace de le dénaturer de manière irréversible.

    Sur le site de l’Ifpo

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)