8ème Université d’Été du Secteur Langues du GFEN Du 22 au 25 août 2016 à l’école Jean Moulin de Vénissieux

, par Mohammad Bakri

L’objectif de tout pédagogue n’est-il pas de viser la réussite de tous ses élèves ? Répondre à cette question, quelque peu rhétorique, ouvre sur une nouvelle question, autrement plus difficile : qu’est-ce que réussir ? C’est, dit le dictionnaire, exécuter quelque chose avec succès, aboutir dans un projet, trouver une issue. Mais ces trois acceptions sont-elles totalement équivalentes ?

La première, exécuter quelque chose avec succès, renvoie à l’exécution d’une tâche dont la réussite peut être due à de multiples facteurs, depuis le hasard ou la tricherie jusqu’à la compréhension de la procédure ou du concept… L’apprenant pourra, selon les cas, ne pas la reproduire, la reproduire à l’identique ou être capable de transférer ce qu’il a compris à d’autres situations proches.

La deuxième, aboutir dans un projet, peut supposer que l’apprenant s’est trouvé confronté à une situation complexe nécessitant la mise en lien de plusieurs facteurs et de tâches diverses. Mais la réussite, à l’école, peut signifier obtenir la moyenne, passer dans la classe supérieure, réussir un examen. Autant de projets compréhensibles, voire légitimes, qui ne garantissent pas, malheureusement, la construction de compétences de haut niveau qui, au terme d’un cycle, par exemple, seront requises… pour réussir à un degré supérieur.

La troisième, trouver une issue, peut évoquer différentes stratégies, dont l’évitement toujours possible. Mais elle peut suggérer également la recherche, le questionnement, la persévérance, la confrontation à un problème et sa résolution dont on sait la pertinence sur le plan de la construction des savoirs.

La 8ème Université d’Eté du Secteur Langues du GFEN propose de travailler à ce que réussir veut dire aussi bien pour l’apprenant que pour l’enseignant ou le formateur.

Comment construire des situations d’apprentissage qui soient des réussites pour tous les apprenants, propices à une réelle mobilisation sur le savoir parce que susceptibles d’instaurer, de restaurer, l’estime de soi, et de vaincre le fatalisme dans lequel on sombre trop facilement ?

Comment permettre aux apprenants de dépasser une vision utilitariste, consommatrice et instrumentale de l’Ecole ?

Comment contribuer à lutter contre l’idéologie des dons pour asseoir la pratique sur le « Tous capables » en actes ?

Comment conjuguer situations de réussite et exigence dans les apprentissages ?

Comment permettre aux apprenants, mais aussi aux enseignants et aux formateurs, de savoir lire leurs réussites et de se fixer des indicateurs de réussite supérieurs, pour progresser dans la construction de leurs savoirs et de leur émancipation ?

Telles sont les questions et les enjeux que cette Université d’Eté se propose de mettre en travail à travers les ateliers (démarches vécues dans différentes langues, projets, chantiers de réflexion) et les apports de la recherche, plus particulièrement cette année avec l’intervention de Jean-Paul et Marie-Françoise Narcy-Combes.

En savoir plus sur le site de l’association GFEN

Et sur le site GFEN Secteur Langues

Programme 8ème Université d’Été du Secteur Langues du GFEN

Accueil du site de l’association GFEN

Accueil du site GFEN Secteur Langues

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)